Florent PAIROTO
Ostéopathe D.O à Saint-Nicolas - Arras

L’été est là ! L’envie de reprendre le sport vous démange ? Pourquoi pas la course à pieds pour profiter du beau temps ?
La course à pieds est le sport le plus populaire car elle est facile d’accès et surtout très économique. Pas besoin d’inscription mensuelle dans une salle de sport, mais juste de bonnes chaussures de courses et un peu de motivation !
Cependant beaucoup de personnes débutent la course à pieds sans connaître les différents pré- requis : ce qui peut causer par de la fatigue musculaire, des blessures et les contraint souvent à arrêter les entrainements précocement.
« Dès tout petit nous apprenons à nager, ne faudrait-il pas apprendre à courir ? »
Quand consulter son ostéopathe ?
Reprise de l’entraînement :
Après une longue période d’arrêt. Lors d’une période d’inactivité le corps perd en souplesse, et certains blocages articulaires peuvent alors apparaitre, les contraintes de la course créent des douleurs au niveau de ces zones de blocages. Il est d’autant plus important de consulter si certains signes annonciateurs ont vu le jour (Lumbago, Cervicalgie, douleur des membres inférieurs etc…).
La reprise de l’activité sportive s’effectuera alors progressivement pour éviter les blessures et notamment les fractures de fatigue.
Apparition de douleurs pendant ou après l’effort :
Les sensations d’inconfort peuvent ne pas se limiter seulement au système ostéo-articulaire et musculaire, mais également toucher le système digestif.
Car lors d’un effort physique le transit intestinal est ralenti. L’ostéopathie viscérale permettra de réguler les fonctions digestives pour éviter tout désagrément pendant l’activité.
Préparation d’un évènement :
Vous prévoyez de faire un 5km ,10km, semi-marathon, marathon, Trail ou encore un Ultra Trail ? Il peut être alors intéressant de consulter afin d’être prêt pour le jour J ! Il est généralement préférable de consulter la semaine précédant l’évènement et non la veille.Car suite à une consultation d’ostéopathie le corps s’adapte aux différentes modifications.
Prévoir une activité sportive 24/48h après la consultation d’ostéopathie minimise voire annule l’effet du traitement ostéopathique.
Les conseils simples.
- Les chaussures :
Peu de matériel est nécessaire pour débuter la course à pieds, mais il faut être bien conseillé avant d’acheter ses chaussures sans tomber dans les différents pièges marketing.
Choisissez un magasin spécialisé, avec un vendeur passionné par son sport ! Il est bien évident qu’il faut essayer sa chaussure dans les conditions réelles d’utilisations : en courant.
- L’échauffement :
Dure en moyenne 15 – 20 min permet de faire monter le corps en température en déverrouillant les articulations, préparant les muscles, les tendons et ligaments. L’échauffement permet d’éviter de nombreux problèmes musculaires : Crampe, Contracture, courbature, claquage, élongation
Il est d’autre part important de ne pas cibler que les membres inférieurs… Le bassin bouge en synergie avec les épaules (mouvement balancier des bras), de ce fait des membres supérieurs pas ou mal échauffés peuvent causer des troubles pendant et après la course
Pour savoir comment réaliser un bon échauffement, de nombreuses applications proposent des programmes avant de débuter son activité physique.
- L’exercice :
Pour bien démarrer la course à pied, il serait conseillés d’être accompagné d’une personne capable de corriger vos petits défauts, car ces mauvais gestes s’accentuent en fin de course avec la fatigue et sont souvent responsables de douleur.
Dans un premier temps analyser votre démarche minimaliste ou maximaliste, votre respiration, la souplesse de votre bassin et vos épaules… Ce sont pleins de petits détails qui vous permettront d’éviter les blessures et de rapidement progresser.
Ex : Eviter de courir avec votre Smartphone à la main en analysant votre temps, vitesse etc… Car une épaule travaillera alors plus que l’autre ce qui engendra une asymétrie et potentiellement un risque de blessure.
- L’étirement :
Cette phase est l’une des plus importantes, trop souvent délaissée car l’envie de se reposer et courir sous la douche est parfois insurmontable. Il est nécessaire de l’inclure dans la séance de sport.
Pour un étirement optimal il est préférable de laisser un temps de latence après l’effort de 30 min à 1h et d’effectuer la séance d’étirement dans un lieu chaud et relaxant.
 
Florent PAIROTO – Osteopathe D.O

Ecrivez votre article ici...


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.